UA-46558017-1
L’ ÉDITO DU MOIS DE L'AVIVO C. DAVAT - Responsable des "LOISIRS" de l'Avivo NOTRE JOURNAL : "ESPACES" DE L'AVIVO LES ACTUALITÉS DE L'AVIVO

Prenez connaissance de notre éditorial du mois.

L’office social de l’AVIVO oeuvre pour la défense des personnes retraitées

Nous vous informons, dissertons les derniers événements  de l’actualité

Un assortiment de nos loisirs : Cinéma des aînés, des courses journalières,

Toutes les informations mensuelles de notre presse écrite.

SUITE...

SUITE...

SUITE...

SUITE...

SUITE...

© www.avivo.ch - Genève 2008-2017 / dj

L’ÉDITO

L’OFFICE SOCIAL

LES ACTUALITÉS

LES LOISIRS

LE JOURNAL « ESPACES »

Imprimer
L’OFFICE SOCIAL DE L'AVIVO Logo de l'Avivo

ACTUALITÉS

POUR  DES  PRIMES  D’ASSURANCE-MALADIE PLAFONNÉES À 10% DU REVENU !
































Chaque automne, l’annonce de l’augmentation des primes d’assurance-maladie fait froid dans le dos. Chaque année, cette charge grignote, de 5% en 5%, tous les autres postes du budget du ménage.


Une spirale insupportable

Pour une partie toujours plus grande de la population, les primes d’assurance-maladie ne sont plus supportables. De plus, elles augmentent plus fortement que les coûts de la santé ! Au profit de qui ?


Une protection pour les revenus modestes et la classe moyenne

Le Parti socialiste, Ensemble à gauche et les Verts ont lancé une initiative « Pour des primes d’assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu ». En cas de succès, le Canton de Genève devra introduire un plafonnement des primes en fonction du budget des ménages.

Ainsi, le système des subsides d’assurance-maladie (sur la base du RDU - revenu déterminant unique) protégera non seulement les revenus modestes, mais aussi la classe moyenne.


Le soutien de l’AVIVO

L’initiative n’impose pas de solutions de financement. Mais prenons deux hypothèses : l’abandon du bouclier fiscal et la réévaluation des biens immobiliers non locatifs. A elles-seules, ces deux mesures couvrent l’estimation des coûts de ce projet. Par conséquent, l’AVIVO vous invite à signer ce texte !


Relevons enfin que deux autres initiatives, sur le plan fédéral cette fois-ci, sont également dignes d’intérêts en la matière : « Stop lobby assureurs » pour un Parlement indépendant des caisses-maladie, et « Primes plus justes » pour une liberté d’organisation des cantons.


                                                                                                     Grégoire Carasso, membre du Comité




Une famille de 4 personnes paie à Genève en moyenne 1’367 francs de primes par mois. Pour un revenu de 7’334 francs, cela représente 18.6% du budget et elle n’a droit à aucun subside.

Avec l’initiative, cette famille recevra 634 francs par mois de subsides, de manière à ramener sa charge des primes d’assurance-maladie à 733 francs mensuellement, soit 10% de son revenu.


Page suivante >>