UA-46558017-1
L’ ÉDITO DU MOIS DE L'AVIVO C. DAVAT - Responsable des "LOISIRS" de l'Avivo NOTRE JOURNAL : "ESPACES" DE L'AVIVO LES ACTUALITÉS DE L'AVIVO

Prenez connaissance de notre éditorial du mois.

L’office social de l’AVIVO oeuvre pour la défense des personnes retraitées

Nous vous informons, dissertons les derniers événements  de l’actualité

Un assortiment de nos loisirs : Cinéma des aînés, des courses journalières,

Toutes les informations mensuelles de notre presse écrite.

SUITE...

SUITE...

SUITE...

SUITE...

SUITE...

© www.avivo.ch - Genève 2008-2017 / dj

L’ÉDITO

L’OFFICE SOCIAL

LES ACTUALITÉS

LES LOISIRS

LE JOURNAL « ESPACES »

Imprimer
L’OFFICE SOCIAL DE L'AVIVO Logo de l'Avivo

RENTES VIAGÈRES


La rente viagère constitue un complément aux prestations de l’AVS et du deuxième pilier. Elle relève de la prévoyance personnelle puisqu’elle est facultative.


Elle est généralement financée par une prime unique versée par l’assuré et servie à un rythme choisi (mensuel ou trimestriel).

 Plus le capital investi est important, plus la rente perçue sera élevée. De plus, à la rente garantie vient s’ajouter une participation aux excédents.

 

La principale particularité de la rente viagère est qu’elle est versée à vie même si le capital est épuisé.

 

Il existe différentes variantes à cette rente:

 

Elle peut être conclue sur une tête ou deux têtes et garantir ainsi un revenu à vie à chacun des conjoints, même si l’un des deux décède.

 

Il est possible de prévoir une rente viagère avec restitution du capital en cas décès. Le montant investi est alors remboursé aux héritiers bénéficiaires au moment du décès de l’assuré, sous déduction des rentes déjà versées.

 

La deuxième option, la rente viagère sans restitution du capital, ne permet aucun remboursement si la personne décède mais assure une rente plus élevée.

 

Fiscalement, les revenus provenant de rentes viagères ne sont imposables qu’à raison de 40%. La valeur de rachat, calculée par la compagnie d’assurance, sera prise en compte pour déterminer l’impôt sur la fortune.
 

Mais qu’en est-il par rapport aux prestations complémentaires du Service des prestations complémentaires (SPC)? 

 

Si le contrat est prévu avec la restitution du capital en cas de décès, le SPC considérera celui-ci comme un élément de fortune mobilière pris en compte dans le calcul, en sus de le rente annuelle, ce qui peut entraîner un refus de prestations.

 

Une rente viagère peut, par exemple, être financée par une assurance-vie arrivée à échéance, une prestation de libre passage du deuxième pilier (LPP) ou un capital de prévoyance professionnelle. La conversion de la totalité du capital LPP en rente viagère sans restitution, est considérée comme de la prévoyance par le SPC.

 

Pour conclure, la rente viagère  possède donc un certain nombre d’avantages:

 

Servie à vie, elle assure une sécurité financière à des personnes ne se sentant pas à même de gérer elles-mêmes un capital important. Elle est fiscalement avantageuse et est surtout reconnue comme un moyen de prévoyance par le SPC.

 

 LES COTISATIONS AVS

Page suivante >>